Menu Fermer

Créer son statut freelance en France

Si vous souhaitez devenir travailleur indépendant en montant votre propre projet d’entreprise, cela est bien possible. Cependant, il est important de créer votre statut pour devenir freelance en France. Pour cela, un large choix d’options s’offre à vous.

Le statut d’auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur

Il s’agit du statut le plus simple à créer et à gérer pour travailler en freelance en France. Ce statut est d’ailleurs le mieux adapté si vous débutez en freelance. Sa création nécessite moins de temps et de frais. En effet, il consiste à monter une entreprise individuelle et à opter pour un  régime fiscal de la micro-entreprise.

Pour obtenir le statut de micro-entrepreneur, il faut simplement déclarer votre activité au niveau des instances retenues à cet effet. Vous pouvez le faire directement en ligne sur le portail officiel du micro-entrepreneur. Il est également possible de choisir l’option hors-ligne en vous rendant dans un CFP (Centre de Formalités des Entreprises).

Créer son statut freelance en France

L’entreprise individuelle (EI) et l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)

Pour devenir freelance en France, vous pouvez choisir de créer une entreprise individuelle ou une entreprise individuelle à responsabilité limitée. Mais cela ne prend pas en compte le régime social, c’est-à-dire celui de l’auto-entreprise. En réalité, ces options sont idéales pour les freelances avancés ou lorsque vous envisagez d’excéder les plafonds de revenus dès la première année d’exercice de votre activité.

Si la création de ces types d’entreprises reste généralement facile à réaliser, leur gestion n’est pas aussi simple. En effet, l’EI et l’EIRL sont plus compliquées à gérer qu’une micro-entreprise. En ce qui concerne la création de ces statuts, vous pouvez le faire en ligne ou vous rendre directement à un guichet CFP. Cela n’implique aucun frais. Il suffit simplement que l’activité que vous souhaitez exercer soit libérale.

Les sociétés unipersonnelles (EURL, SASU)

Il s’agit des options plus complexes pour devenir freelance en France. Ces statuts sont les mieux adaptés si vous souhaitez débuter très fort votre activité de freelance. Vous pouvez également opter pour ces types d’entreprises lorsque votre activité évolue au fil du temps ou encore lorsque vous envisagez de vous associer à d’autres freelances ou entreprises.

Toutefois, les formalités à effectuer pour créer les sociétés unipersonnelles sont très nombreuses, car elles sont considérées comme de véritables entreprises. Pour devenir freelance en EURL ou SASU, le mieux est de solliciter les compétences d’un expert-comptable pour vous accompagner dans la réalisation des formalités administratives. Cela vous donne une assurance de la réussite de votre projet.